Vers un retour du service militaire ?

Article
Par Pierre Lemarié
22 octobre 2016
1 commentaire
Service militaire 3

Saviez-vous que l’armée de terre dispose de 6 648 blindés dont 200 chars de combat Leclerc ? Début septembre le ministère de la défense a publié un fascicule synthétisant les principaux chiffres de la défense. Il présente les données budgétaires, les effectifs, les équipements en dotation dans les armées ainsi que les forces déployées hors métropole. Nous y apprenons par exemple que l’effectif total de l’armée s’élève à 263 350 personnes.

Service militaire 2

Le document rappelle que le budget de l’armée s’élève à 39,69 milliards d’euros. Des crédits qui sont répartis sur trois missions :

  • La défense
  • Les anciens combattants, la mémoire et le liens avec la Nation
  • La recherche et l’enseignement supérieur au titre du programme Recherche duale

Budget de la défense, bientôt 2% du PIB ?

Actuellement, le budget de défense équivaut à 1,78% du PIB et a subi une baisse de son budget de 20% en 25 ans. Dans un entretien accordé à la revue Fantassins, Le Général Pierre de Villiers déclare : « les Français dépensent plus de 45 milliards d’euros chaque année pour leurs assurances – ce qui est presque 50 % de plus que le budget de la Défense, qui est pourtant la meilleure assurance de la Nation. » Il alerte : « nos ravitailleurs ont plus de cinquante ans, nos véhicules de l’avant blindés (VAB) trente ans en moyenne et certains de nos bateaux vingt-cinq à trente ans. »

Cela corrobore la confidence faite par un officier au quotidien Les Échos « Au Mali on identifie des katibas jihadistes mais on les laisse filer parce que l’hélicoptère est en réparation, le blindé pas disponible ou parce qu’il n’y toujours que trois drones à disposition au Sahel. »

Pour le général Pierre de Villiers, il est impératif de porter, au plus vite, le budget de la Défense à 2% du PIB : « la débrouillardise à la française a en effet atteint ses limites. Si on me donne une mission supplémentaire, je demande les moyens correspondants ou bien j’en annule une autre. »

« L’armée française ne pourra pas être éternellement l’armée européenne ! » Manuel Valls

Dans un récent sondage 70% des personnes interrogées sont d’accord pour augmenter les dépenses de défense et de sécurité. Et, ce qui devrait intéresser les candidats à l’élection présidentielle, 77% disent ne pas être provoquerait un effet d’entraînement.

Service militaire 1

Un consensus sur le service national ?

A l’approche de l’élection présidentielle, nombreux sont les candidats à se prononcer en faveur du rétablissement d’un service militaire. C’est le cas d’Arnaud Montebourg qui fait la proposition de rétablir un « service national, civil et militaire obligatoire pour les femmes et les hommes, pendant une période de 6 mois ». Il n’est pas le seul à s’être positionné sur la question. Marine Le Pen souhaite « un service à la nation militaire et obligatoire, indemnisé » d’une durée de trois mois. Autre exemple, Nicolas Sarkozy veut rendre obligatoire une telle mesure pour toute personne qui n’a ni emploi, ni formation à sa majorité révolue. Henri Guaino s’est également dit favorable au rétablissement d’un service national jugeant que les coûts engendrés seraient bien inférieurs aux avantages retirés par la société notamment en matière d’intégration.

Dans les années à venir la France imitera-t-elle la Suède qui vient de rétablir le service militaire, supprimé en 2010 ?

Pierre Lemarié

Pierre Lemarié

Membre du Cercle des Actifs Malouins.

1 pensée sur “Vers un retour du service militaire ?”
  1. J’ai fait 27 mois et 27 jours de service militaire dont 24 en Algérie, de juillet 1958 à novembre 1960, sous la 4ème République. Les « classes » c’était une formation de base de 2 mois. Dans la section où je me trouvais étaient présents des paysans, ouvriers, employés, enseignants, avocats, universitaires issus de toute la France et aussi d’Algérie. Une cohabitation dans une chambrée de 40 située dans un baraquement et à bien d’autres occasions avec les autres appelés du contingent permettait de se connaître.
    Le respect de la hiérarchie, la discipline, l’ordre et l’hygiène, la solidarité, le sport et l’endurance (marche de 30 kms, parcours du combattant, gardes de nuit), le maniement des armes et leur utilisation, l’attaque et la défense. Tout cela faisait partie de notre instruction. Avec comme finalité un brassage bénéfique devenu malheureusement inexistant depuis la suspension du service militaire décidée par CHIRAC.
    En 1958, nombreux étaient les attentats du FLN en région parisienne. Les victimes étaient pour la plupart des policiers et des civils. Des sites comme les raffineries, dépôts de carburants, etc. étaient aussi des cibles. A la fin de mon instruction avec d’autres appelés nous assurions la garde jour et nuit d’une raffinerie encadré par un sous lieutenant. A noter qu’un « loulou de banlieue » parmi nous, de garde la nuit, a tiré un coup de feu obligeant l’officier à se déplacer à toute vitesse pour lui expliquer qu’il avait vu une ombre…!
    En conclusion, un service militaire obligatoire de 3 ou 4 mois permettrait de constituer une garde nationale. Le plan vigie pirate mobilise env. 10. 000 militaires de carrière. Un sous officier qui encadrerait 3 appelés du contingent après une formation de 60 jours permettrait de réduire des 2/3 la présence de militaires de carrière. Lesquels seraient mieux utilisés au Mali et ailleurs pour combattre DAESH et ses alliés.

Laisser un commentaire